Blog

Thursday 9 May 2019

Rétrospective du FIABCI-LUNCH 2019 sur le thème «PropTech» à Berne

Aprés l’allocution de bienvenue du Président de FIABCI-SUISSE, Thomas Henle, à l’Hôtel Holiday Inn Bern Westside et la mention du congrès mondial qui aura lieu tout prochainement à Moscou, les quelque 40 participants ont vu et écouté trois exposés consacrés au thème très actuel de PropTech.

Mario Facchinetti, initiateur et directeur du réseau d’innovation SwissPropTech a expliqué le monde nouveau des PropTechs (Entreprises Property Technology), qui assurent un changement digital de la branche tant dans le domaine B2C que dans celui du B2B de l’économie immobilière. Il distingue les Re-Techs (Real Estate Technologies) des Con-Techs (Construction Technologies). Selon l’âge et le degré de maturité, on peut parler ici de «Startups», «Scaleups» ou «Grownups», d’après Facchinetti. Ensuite, il a illustré le cycle de vie (immobilier), dans lequel se meuvent les PropTechs, resp. ReTechs et ConTechs: entre planification, développement, construction et exploitation d’un immeuble. A l’heure actuelle il y aurait plus de 15 organisations dans le monde, qui traitent de ce thème et sont reliées entre elles, d’après Fachinetti. Globalement on dénombrerait actuellement plus de 6’000 entreprises PropTech, qui comptent parmi les nouveaux venus dans les affaires immobilières et qui veulent promouvoir la digitalisation.

Christian Friesenegger, directeur de « 3motion virtual gmbh », membre de FIABCI, venu tout exprès d’Autriche pour notre événement, a donné ensuite une conférence sur sa Startup autrichienne fondée en 2016, qui par ses idées et produits redéfinit la visite de biens immobiliers et révolutionne ainsi les présentations et planifications des clients finaux. Pour ce faire, on dénombre par exemple des parcours à 360 degrés, des vidéos professionnelles, de nouveaux outils d’installation comme par exemple le «Virtual Staging» (équipement intégral meublé et digital d’habitations pour la vente au lieu de pièces vides dans la réalité) ou les nombreuses nouvelles possibilités de visualisation de biens immobiliers pour ordinateur, laptop, smartphone ou via lunettes RV. Les prix s’élèvent selon le pack à 269.- Euros (Pack de base pour nouvelles constructions) jusqu’à 1’099.- Euros (Pack Premium pour les biens immobiliers existants).

Enfin l’expert cinématographique et télévisuel, Pete Dwojak, a expliqué comment il fabrique dans son entreprise « immotrailer.ch » des images mobiles « dignes d’intérêt, durables et performantes » pour des clients  B2B & B2C de la branche immobilière. Sur le plan professionnel, les films immobiliers produits deviendront la norme à l’avenir, selon P. Dwojak.  Les fournisseurs d’objets y trouveraient avant tout des avantages, étant donné que des films et des «trailers», contrairement à des photos, suscitent des émotions et divertissent. De ce fait, ils parlent au mieux aux clients finaux et les objets filmés en tant que « trailer » restent plus longtemps dans le smartphone. La production d’un immotrailer coûte actuellement, selon Dwojak, entre 950 et 1’450.- CHF. La prestation conviendrait tant pour les appartements, les maisons et les immeubles que pour les terrains et surfaces constructibles.

La rencontre FIABCI à Berne, qui fut très suivie, s’est terminée par un apéritif, un repas et un moment de réseautage. Thomas Henle a annoncé que des événements de ce type consacrés à d’autres thèmes passionnants sont en préparation.

MR/rev. TH

 

 

 

 

Général